Entreprendre différemment et collectivement!

Francine Barbeau du Groupe Conseils DDE s.e.n.c. signe aujourd’hui son premier article!

Entreprendre différemment et collectivement!

Créer une entreprise dont les profits serviront à financer une organisation à but non lucratif : une utopie ou un projet réalisable?

Plusieurs organisations à but non lucratif se penchent sur la possibilité de créer leur propre entreprise à but lucratif au service de la mission de l’OBNL.

Pourquoi?

  • Les dons sont à la baisse.
  • Les dons sont dirigés à des objectifs précis et des résultats à atteindre, donc perte d’autonomie.
  • Les OBNL sont de plus en plus submergées par la reddition de comptes.
  • Une difficulté de gestion et de planification causée par la réception de dons ponctuels au lieu de dons sur long terme.
  • Une réduction ou rotation de personnel causé par une gestion de projet court terme et non de programmation long terme.
  • Comment demander de l’argent, sans demander la charité?
  • Comment conserver son autonomie en tant qu’OBNL?

Des changements de comportements de la part des donateurs ou des partenaires financiers seront permanents. Les gouvernements accordent de moins en moins des subventions, mais bien des contributions à des projets, des missions spécifiques ou carrément à des actions concrètes. Si nous ne nous classons pas dans leur vision, on oublie l’appui financier.

Les OBNL arriveront-ils à s’adapter à ces changements permanents? Sûrement qu’il y en aura qui feront bien la transition (qui la font déjà) et d’autres qui ne sauront pas comment et qui vont en subir les conséquences. L’innovation est maintenant une condition sine qua non. Le statu quo n’est plus admissible.

Développer une entreprise à but lucratif (OBL) reliée à une OBNL est-elle la voie?

Au début de la dernière décennie, juste parler de cette possibilité était tabou. On a vu émerger une réflexion reliée à l’économie sociale et à la survie des OBNL. Cependant, cette transition ne doit pas se faire sans analyse et sans mise en place d’éléments facilitateurs. L’OBL ne doit pas servir à mettre des freins à l’OBNL, mais bien la servir et la faire vivre.

Afin de participer à cette nouvelle ère, Groupe Conseils DDE s.e.n.c. a concocté une programme d’accompagnement personnalisé aux besoins des OBNL, qui prend en considération le contexte, les enjeux, les moyens, les aptitudes et attitudes, les résultats attendus, la gouvernance, le statut juridique, les sources de financement et bien plus.

A suivre dans nos prochaines chroniques!

Francine Barbeau

Groupe Conseils DDE s.e.n.c.

http://www.groupedde.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s