Quelques faits sur l’économie sociale au Québec et une invitation à ne pas manquer…

L’économie sociale au Québec est en mouvement et ce depuis plus longtemps que vous ne l’imaginez… Avec l’arrivée de la Loi sur l’économie sociale (loi no. 27), c’est la présence d’un mouvement social fort et inclusif qui sera reconnu, et espérons-le, mieux outillé afin de répondre à ses aspirations. Loin d’être une fin en soi, cette Loi est plutôt un moyen, un instrument, vers des progrès socio-économiques essentiels pour le bénéfice de notre société…

Un concept qui a des ancrages historiques forts

Comme le mentionne Francine Barbeau du Groupe Conseils DDE, dans son article publié sur Branché sur votre succès ! LE MAGAZINE, http://goo.gl/65YVMm) l’économie sociale est née au 19e siècle de la volonté de guider la production des biens et des services à partir des besoins de tous et non de l’intérêt de quelques-uns. Il s’agissait également d’appliquer aux activités économiques les principes démocratiques, comme le principe « une personne = une voix », lors des assemblées générales d’actionnaires.

Face aux dégâts engendrés par le capitalisme et la révolution industrielle au 19e siècle, des réformateurs sociaux et des penseurs cherchent d’autres solutions que la nationalisation des moyens de production. Ils inventent alors une façon collective de produire des biens et des services. Ils créent les coopératives, les mutuelles puis les associations. L’expression « économie sociale » désigne désormais communément l’ensemble de ces structures, qui sont particulièrement actives dans la protection sociale complémentaire, l’assurance, les institutions financières, l’action sociale, l’éducation populaire, la santé, le sport, la culture, l’agriculture…

Cette économie permettra aussi la naissance de nouvelles activités économiques alternatives dans les années 90. Aujourd’hui les gens se rendent compte qu’ils faisaient de l’économie sociale sans le savoir. C’est ainsi qu’apparaissent et se développent notamment le commerce équitable, l’agriculture biologique et les circuits courts du producteur au consommateur, les systèmes d’échanges locaux (SEL), les structures de l’insertion par l’activité économique.

Le Québec a fait du chemin…

En octobre 1996, le Chantier de l’économie sociale propose cette définition (http://goo.gl/h4REc0), qui a fait consensus au Sommet sur l’économie et l’emploi (extrait du rapport « Osons la solidarité »). Le concept d’économie sociale combine deux termes qui sont parfois mis en opposition :

  • « économie » renvoie à la production concrète de biens ou de services ayant l’entreprise comme forme d’organisation et contribuant à une augmentation nette de la richesse collective.
  • « sociale » réfère à la rentabilité sociale, et non purement économique de ces activités. Cette rentabilité s’évalue par la contribution au développement démocratique, par le soutien d’une citoyenneté active, par la promotion de valeurs et d’initiatives de prise en charge individuelle et collective. La rentabilité sociale contribue donc à l’amélioration de la qualité de vie et du bien-être de la population, notamment par l’offre d’un plus grand nombre de services. Tout comme pour le secteur public et le secteur privé traditionnel, cette rentabilité sociale peut aussi être évaluée en fonction du nombre d’emplois crées.

Quelques acteurs et quelques faits sur l’économie sociale au Québec :

Le Chantier de l’économie sociale

Le Chantier (www.chantier.qc.ca/) est un important carrefour pour les acteurs et les actrices de l’économie sociale issus de milieux fort diversifiés. Il fait circuler une information de tout premier ordre sur une foule de sujets liés au développement de l’économie sociale, notamment sur :

-les actions du Chantier et de ses partenaires ;
-l’évolution des politiques publiques;
-des événements à travers le Québec.

Le Chantier contribue aussi activement à tisser des partenariats stratégiques entre tous ceux et celles qui entreprennent, accompagnent et interviennent en économie sociale.

Le Pôle d’économie sociale

Dans la Capitale-Nationale, le Pôle d’économie sociale (www.cestbienplus.ca/) a le mandat de faire la promotion de l’économie sociale et d’offrir aux entreprises certifiées des avantages pour les aider dans leur mission. De plus, le Pôle conseille la Conférence régionale des élus de la Capitale nationale (CRÉ) dont il dépend afin d’orienter ses décisions en la matière. Enfin, la CRÉ gère l’Entente spécifique en économie sociale à laquelle sont associés plusieurs partenaires financiers, une enveloppe de plus de 1 M $ sur 5 ans.

C’est bien plus !

Connaissez-vous le répertoire de C’est Bien Plus (www.repertoire.cestbienplus.ca/) ??? Vous y retrouverez des entreprises d’économie sociale qui sont aussi en même temps des organisations locales et régionales !

La Loi sur l’économie sociale

Adoption du projet de loi n° 27 – Loi sur l’économie sociale (http://goo.gl/4Q9c6J) – Le gouvernement du Québec reconnaît l’apport de l’économie sociale. Concrètement, la loi-cadre assurera la reconnaissance des entreprises d’économie sociale (coopératives, mutuelles et OBNL à vocation marchande) par l’ensemble des ministères et organismes gouvernementaux. Un lieu de dialogue permanent sera établi entre le gouvernement et les acteurs de l’économie sociale en vue de poursuivre l’adaptation et la mise en place de nouvelles politiques publiques.

 À propos des CDEC du Québec

Créées à partir du milieu des années 1980 par les acteurs du développement économique et social, les CDEC (www.lescdec.org/) mettent de l’avant une approche globale de revitalisation des collectivités locales qui conjugue les dimensions économique, sociale, culturelle, environnementale et communautaire. Elles ont développé un «savoir-faire ensemble» basé sur la concertation qui mobilise des gens d’affaires, des institutions de la santé et de l’éducation, des syndicats, des organisations communautaires et culturelles, le monde municipal et des résidants.

Connaissez-vous la CEDEC ?

Le Small Business Support Network de la CEDEC (SBSN, www.cedec.ca/) soutient les communautés à travers le Québec en fournissant des services personnalisés en anglais sur l’expansion d’entreprises. Nous accompagnons chaque client pour nous assurer qu’il a les outils nécessaires à sa réussite. Le Small Business Support Network (SBSN) de la CEDEC est une initiative provinciale sans but lucratif créée d’après la demande pour des services d’aide au développement d’entreprises en anglais faite par les entrepreneurs anglophones.

Desjardins Caisse d’économie solidaire

La Caisse solidaire est la principale institution financière spécialisée en économie sociale et en investissement socialement responsable (ISR) au Québec. Elle finance plus de 2900 coopératives, organismes à but non lucratif (OBNL), syndicats et entreprises privées socialement engagées. Elle y arrive, grâce à l’épargne de plus de 12 143 citoyens et organisations qu’elle conseille en matière d’ISR. Au 31 décembre 2012, son chiffre d’affaires s’élevait à plus de 1,3 milliards $ et son actif, à 690 millions $ ce qui la classe au 47e rang des 376 caisses du Mouvement Desjardins.

Initiatives pour développer l’achat public auprès des entreprises collectives

Sur une période de trois ans, le gouvernement veut instaurer un mouvement pour promouvoir l’approvisionnement des organismes publics et municipaux en biens et en services produits par des entreprises collectives (www.goo.gl/RhlNS5). Ces initiatives se déclinent en neuf actions structurantes et s’inscrivent dans le cadre de la démarche gouvernementale d’occupation des territoires dans la mesure où elles contribuent à favoriser la prise en charge des milieux, l’innovation sociale et la revitalisation économique. Elles sont également cohérentes avec les politiques publiques comme la Stratégie gouvernementale de développement durable Ouverture d’un site externe dans une nouvelle fenêtre et le Plan d’action gouvernemental pour la solidarité et l’inclusion sociale.

En conclusion

Nous espérons vous avoir donné l’occasion de vous familiariser très simplement avec cet univers socio-économique facsinant !!! Pour vous donner encore plus le goût d’en apprendre davantage, nous vous proposons aussi cette magnifique activité avec Monsieur Jean-Paul Lallier, ancien maire de Québec L’ÉCONOMIE SOCIALE VUE SOUS UN AUTRE ANGLE !!!

Bonne découverte !!!

Eric Lamirande

Consultant et formateur

Groupe Conseils DDE s.e.n.c. (www.groupedde.com)

À ne pas manquer !!!

diner_L'Allier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s