L’événement COOPÉRER DANS LES TERRITOIRES POUR FAIRE FACE À LA CRISE, INNOVER ET CHANGER D’ÉCHELLE: un résumé en 140 caractères.

La mise en contexte

Le 20 novembre 2014, nous étions plus de 40 participants à l’événement table-ronde dans le cadre des Semaines de l’économie sociale, organisées par le Pôle régional d’économie sociale de la Capitale-Nationale (http://www.cestbienplus.ca/). Cet évènement se tenait à La Nef (https://www.facebook.com/la.nef.coop.de.solidarite), une coopérative de solidarité située à Québec. Cette table ronde nous a permis d’échanger, de débattre de différents aspects autour de questions ouvertes, toujours en misant sur le respect, la richesse et la complémentarité des points de vue. Effectivement, l’entrepreneuriat social est à la croisée d’enjeux fondamentaux. L’innovation sociale doit guider les différents acteurs du changement. En cette période d’austérité imposée par nos gouvernements, comment innover et faire mieux avec toujours moins de ressources? Cette table ronde nous a notamment permis de réfléchir à de nouvelles modalités d’intervention pour toujours mieux répondre aux besoins sociaux.

Des panélistes engagés dans leurs milieux

Cinq panélistes de plusieurs organisations et entreprises étaient présents: Sonia Claveau (Libre Emploi), Jean-Pierre Bédard, (à titre citoyen, DG adjoint du CLD de Québec), Marie-Josée Ouellet (Direction de l’économie sociale du ministère de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations, Christian Sarailis (avocat en droits des affaires) et Jacques Beaudet (DG de a CDEC de Québec) ont pu discuter et échanger. Veuillez noter que madame Linda Maziade, présidente du Pôle régional d’économie sociale de la Capitale-Nationale, n’a malheureusement pas pu se joindre à nous pour des raisons familiales imprévues.

20nov

Photo: gracieuseté de Luc Savard

À propos des organisateurs

L’événement était présenté par le Fonds d’Emprunt Québec (http://web.fonds-emprunt.qc.ca/), une entreprise d’économie sociale et le Groupe Conseils DDE (http://groupedde.com/), une entreprise privée dite d’utilité sociale. C’est aussi, en soi, un excellent exemple de collaboration possible entre les entreprises d’économie sociale et les entreprises privées. J’espère que nous aurons le bonheur de collaborer à nouveau.

Merci solidaire à tous nos commanditaires et fournisseurs !

Merci à nos commanditaires, vous avez contribué à faire de cette table-ronde un événement rassembleur! MERCI: Centre local de développement (CLD) de Québec (http://www.clddequebec.qc.ca), Caisse d’économie solidaire Desjardins (www.caissesolidaire.coop), Conférence régionale des élus de la Capitale-Nationale (http://www.crecn.qc.ca/, Pôle régionale d’économie sociale de la Capitale-Nationale (http://www.cestbienplus.ca/), et La Nef (https://www.facebook.com/la.nef.coop.de.solidarite). Merci aussi à Sonaudio, notre fournisseur pour la technique/sonorisation ( http://sonaudio.ca/sonaudio/) !

20nov2

Photo: gracieuseté de Luc Savard

Conclusion

Ma conclusion est que cette activité rassembleuse a été un succès sur toute la ligne, de par son format et la qualité des interventions, et ce toujours dans le respect de tous. Les occasions de rassembler dans un même lieu des représentants de l’économie sociale, de l’action communautaire, des entrepreneurs émergents, des entrepreneurs bien établies et des représentants d’institutions publiques sont trop rares. Car au-delà de nos rôles respectifs dans ces organisations, nous sommes aussi des citoyens et faisons tous indéniablement parties des tissus socio-économiques locaux, régionaux et provincial/national. Comment pouvons-nous mieux collaborer et nous entraider ? Je n’ai pas la réponse définitive à cette question. Je ne peux que lever la main et répondre PRÉSENT aux initiatives qui se présenteront, et à ma manière, tenter de rassembler les acteurs de l’économie plurielle, et dans mon cas, notamment les entrepreneurs. L’avenir nous appartient, si on ne travaille pas en silo et si on reste solidaire!

Solidairement !

Eric Lamirande

www.groupedde.com

twitter

Réflexions socio-économiques en 140 caractères…

Pour vous résumer l’ensemble des propos émis par nos panélistes et par l’assemblée, j’ai choisi de vous remémorer les messages clés (Tweets) diffusés pendant la conférence. À titre de mise en garde, il ne s’agit ici que de mon interprétation des idées émises et des commentaires exprimés pendant la soirée. Ces publications sur Twitter n’engagement pas nécessairement les organisations/les individus qui se sont exprimés. J’espère cependant que vous pourrez utiliser ce contenu pour poursuivre la réflexion à votre tour…

-Aina Rakotoarinivo, Directeur général du Fonds d’emprunt Québec ouvre l’événement. #innover http://web.fonds-emprunt.qc.ca/

-Félix Bussières nous parle du Pôle d’économie sociale de la capitale nationale http://www.cestbienplus.ca/ #innover

-Francine Barbeau du Groupe Conseils DDE sera l’animatrice de la soirée. Elle explique le déroulement. #innover http://groupedde.com/

-Comment innover et faire mieux avec toujours moins de ressources ? #innover

-Coopérer dans les ter. pour faire face à la crise, #innover et changer d’échelle ! Des nouveaux modèles ont été mis en place dans le monde

-Qu’est-ce qu’un Pôle Territorial de Coopération Économique ? http://fr.wikipedia.org/wiki/Pôle_territorial_de_coopération_économique #innover

-Les PTCE: une str. commune et continue, de coopér. et de mutualisation, au service de projets écon. innov. de dév. local durable. #innover

-Croyez-vous que ces modèles de coop. technique seraient applicables au Québec? Marie-Josée Ouellet: oui avec quelques ajustements ! #innover

-Selon Jacques Beaudet: il y a déjà des structures, favoriser le maillage. #innover

-Jean-Pierre Bédard: une qu. de valeurs et non de struc. légale ! Aussi, il y a des entreprises d’économie libér.qui correspondent #innover

-JP Bédard: Développer un modèle plus inclusif BNQ 21000 #innover

-Christian Sarailis: s’inspirer des pratiques communes, ne pas être trop tranchant. #innover

-Jacques Beaudet: il ne faut pas travailler en comparaison entre l’économie sociale et libérale. Il faut travailler ensemble. #innover

-Jacques Beaudet: Beaucoup d’entreprises d’économie sociale en ont aussi à montrer l’entreprise libérale #innover

-Un débat sur les dédoublements de structures. Y en-a-t-il ? En quoi ? #innover

-Christian Sarailis: pourrait-il y avoir certaines fusions pour améliorer la force d’attaque et des éco. d’échelle pour attei. les buts ? #innover

-Jacques Beaudet: les lettres patentes sont-elles adaptées à l’économie sociale? #innover

-Christian Sarailis: à un niveau local, il n’y a pas nécessairement de dédoublements, mais à un niveau macro, il y en aurait… #innover

-JP Bédard: au CLD on recevait depuis les dernières années des demandes de mises en commun de ressources. Des économies d’échelles. #innover

-JP Bédard: il existe des tables de concert. en dév. durables avec entreprises privées, institutions, de tout azimut. #innover

-JP Bédard: Ces modèles peuvent émerger sans une structure. Un lieu de rassemblement. Cette table en dév. durable existe actu. #innover

-MJ Ouellet: cela existe en partie au Pôle d’économie sociale de Québec. Pourrait se développer. #innover

-JBeaudet: le Pôle devra réfléchir, peut-être même s’incorporer et avec différentes catégories de membres. #innover

-Sonia Claveau: tout le monde doit s’entendre sur les mêmes choses: économie sociale, action communautaire, bien définir… #innover

-SClaveau: problèmes de définitions dans le public et même entre nous. #innover

-Question dans l’assemblée: quel serait l’intérêt de se regrouper? Pour faire face à quoi? #innover

-Commentaire de l’assemblée: sommes nous en train de parler du bébé ou de l’eau du bain? #innover

-Commentaire de l’assemblée: quelle initiative peut rapprocher tous les acteurs? Que peut-on faire maintenant? #innover

-CSarailis: les entreprises d’écon. sociale et libérales ont toutes une responsab. sociale. L’une n’est pas en opposition à l’autre. #innover

-CSarailis: on devrait tous travailler ensemble dans un but social responsable, que l’on soit libérale ou non… #innover

-CSarailis: il n’y a rien qui empêche de collaborer. Il peut y avoir certains avantages à la collaboration. Problème de définition. #innover

-SClaveau: il faut une définition claire et une représentation forte ! Il faut bien comprendre la réalité socio-économique. #innover

-MJOuellet: il faut parler d’ententes de services et non de subvention. Il faut bien faire la distinction entre les 2. #innover

-CSarailis: il souligne le manque de vision du gouvernement #innover Il faut une meilleure synergie. #innover

-JBeaudet: un des principal problème, c’est nous même, notre language (exemple subventions entente de service). #innover

-JBeaudet: exemple, le gouvernement est un client des CPE. Achat de services par le gouvernement. #innover

-JBeaudet: changeons nous autre avant; après on changera les autres. #innover

-Comment. de l’assemblée: il faut consacrer les $ versées aux interventions de prem. ligne. Soyons ouvert à collaborer, dynamiser. #innover

-Commentaire de l’assemblée: la démocratie participat. au Québec a soutenu le développement solidaire. On est en train de l’enlever. #innover

-JPBédard: on est en train de devenir uniquement des contribuables; on perd notre droit de citoyen! #innover

-JPBédard: c’est le temps de se réunir ! Les médias sont souvent complices. Comment utiliser l’intelligence collective. #innover

-Commentaire de l’assemblée: si on veut que l’eau du bain se réchauffe, il faut se concerter. #innover

-Comment quantifier la valeur socio-économique des retombées de l’économie sociale et communautaires ? http://www.cestbienplus.ca/ #innover

-D’autres statistiques ici: http://www.chantier.qc.ca/ et http://www.csmoesac.qc.ca/ #innover

-Commentaire de l’assemblée: utilité sociale et économie sociale, une question de moyen et de finalité #innover

-Commentaire de l’assemblée: quels sont les besoins des petites entreprises privées ? #innover

-FBarbeau: on veut aider, comme entreprise d’utilité sociale à rassembler, partager, pas nécessairement faire des affaires #innover

-FBarbeau: comment fait-on pour faire un poids devant le gouvernement ? #innover

-Commentaire de l’assemblée: il faut montrer en quoi la société profite de l’économie sociale #innover

-Commentaire de l’assemblée: l’économie sociale est l’économique au service du social. Il faut défendre cette vision. #innover

-En terminant, Sylviane Pilote nous explique le modèle de LA NEF, coop. de solidarité. https://www.facebook.com/la.nef.coop.de.solidarite #innover

2 réflexions au sujet de « L’événement COOPÉRER DANS LES TERRITOIRES POUR FAIRE FACE À LA CRISE, INNOVER ET CHANGER D’ÉCHELLE: un résumé en 140 caractères. »

  1. Merci Éric bon résumé. je rajoute ici la conclusion que je souhaitais faire avec une citation du livre de Véronique Côté «La vie habitable, poésie en tant que combustible et désobéissances nécessaires»

    On nous a dit qu’il faudrait être forts. Que dans ce monde féroce,
    dans cette ère compétitive et libérale, il n’y en aurait pas pour tout
    le monde, qu’il nous faudrait nous tailler une place nous-mêmes,
    la meilleure possible, puisque personne ne le ferait pour nous,
    puisque les plus faibles seraient laissés derrière sans remords. On
    nous a bien fait comprendre qu’au jeu du premier arrivé, premier
    servi, il n’y aurait d’exception faite pour personne, et que nous
    serions les seuls responsables de notre malheur comme de notre
    bonheur. On nous a clairement indiqué que le meilleur serait
    pour les durs, que les doux parmi nous se feraient dévorer. Nous
    avons tenté de résister, mais tout nous scandait de nous rendre
    à l’évidence, de cotiser à nos reer, d’arrêter d’être curieux, de ne
    surtout pas remettre en cause les prédictions des spécialistes, de
    cesser de faire du tapage, de penser moins, si possible, de penser
    plus bas, plus comme tout le monde, question de faire rouler
    cette économie dont nous craignons tant qu’elle se mette à faire
    autre chose que de nous passer sur le corps jour après jour.
    C’est là, mis face à tous ces épouvantails (récession, déficit,
    crise, crash, appauvrissement, retraite impossible, mise en échec
    économique), que nous avons commencé à faire taire ce qui, en
    nous, refusait en tremblant. Ce qui, en nous, voyait dans cet individualisme
    forcené une forme particulièrement insidieuse de
    réenchanter le monde 87
    violence. C’est là que nous nous sommes mis à désavouer nos
    propres réflexes, vigoureux mais soudainement devenus suspects.
    C’est là que nous avons appris à rentrer dans le rang et à obéir à
    cette machination du plus fort, à cette prospérité obligée, à cette
    austérité de retranchés.
    La poésie est une lueur fragile. On nous a appris à réfuter notre
    propre vulnérabilité, à la considérer comme une tare, un handicap,
    alors même qu’elle est le plus sûr moyen dont nous disposons
    pour ne pas nous égarer. Puisque cette route est la nôtre,
    continuons à marcher, mais rappelons la poésie. Elle est toute
    proche. Ramenons-la dans nos vies. Rameutons nos instincts,
    rameutons-nous.

    J'aime

    1. Merci beaucoup, Jean-Pierre, pour ce commentaire très riche de sens et qui nous porte nécessairement à une grande réflexion. Il est de notre devoir de citoyen de ne pas se taire, à mon humble avis !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s