Radiothon de CKRL 89,1: le 29-30 et 31 mars 2019

🤔 On n’arrête pas de vous en parler, mais vous ne comprenez toujours pas c’est quoi le Radiothon de CKRL 89,1 ? C’est un événement de financement, mais c’est SURTOUT une grande fête de la radio ! Nous sommes très fiers de nous y impliquer de plusieurs façons depuis 1 an ! 📻🎙

 

Eric Lamirande sera sur place durant ces 3 magnifiques journées 🙂
📣 C’est un rendez-vous toute la fin de semaine (29-30 et 31 mars) au 405 3e Avenue.
#CKRLenFete #Objectif42000 #RadiothonCKRL

 

Les leçons de vie professionnelle par Bill Gates

Voici 10 règles de vie professionnelle extraites d’un discours que Bill Gates a récemment prononcé lors d’une conférence s’adressant à des jeunes étudiants. Il y traitait des choses que l’école ne nous apprend pas mais qu’il faut néanmoins connaître le plus rapidement possible pour pouvoir rayonner dans notre vie professionnelle!
Règle 1:
La vie est injuste: habituez vous!

Règle 2:
Le monde se fout de votre amour-propre.
Le monde s’attendra à ce que vous accomplissiez quelque chose AVANT que vous ne vous félicitiez vous-même.

Règle 3:
Vous ne gagnerez pas 60,000 $ par an en sortant de l’école.

Vous ne serez pas vice-président en commençant, avec GSM et voiture de
fonction fournis, avant d’avoir mérité, gagné ces privilèges.

Règle 4:
Si vous croyez que votre professeur est dur avec vous, attendez d’avoir un patron.

Règle 5:
Travailler dans une friterie n’est pas s’abaisser. Vos grands-parents avaient un mot différent pour ça: ils l’appelaient une opportunité.

Règle 6:
Si vous gaffez, CE N’EST PAS LA FAUTE DE VOS PARENTS, arrêtez de
chialer et apprenez de vos erreurs.

Règle 7:
Avant que vous naissiez, vos parents n’étaient pas aussi ennuyants qu’ils le sont maintenant !
Ils sont devenus comme ça :
* En payant vos factures,
* En nettoyant vos vêtements
* Et en vous entendant répéter sans arrêt combien vous êtes bons et cools.
Ainsi, avant de sauver les forêts tropicales des parasites de la génération de vos parents, commencez donc par faire le ménage dans votre propre chambre et tout ce qui s’y trouve

Règle 8:
Votre école s’est peut-être débarrassé du système « gagnant-perdant », PAS LA VIE !
Dans certaines écoles, on a aboli les notes de passage et on vous donne autant de chances que vous voulez pour obtenir la bonne réponse.
Ceci n’existe pas dans la vraie vie !

Règle 9:
La vie n’est pas divisée en semestres.
L’été n’est pas une période de congé.
Et très peu d’employeurs sont disposés à vous aider à VOUS ASSUMER, c’est votre responsabilité.

Règle 10:
La télévision n’est pas la «vraie vie».
Dans la vraie vie, les gens quittent le café et vont travailler.
Si vous êtes d’accord, faites circuler, sinon, mettez-vous la tête dans le sable et prenez une grande respiration.

Qu’en pensez-vous? Avez-vous d’autres notions non apprises à l’école ou à la maison mais qui sont essentielles dans la vie professionnelle que vous aimeriez nous partager?

Eric Lamirande

Groupe Conseils DDE s.e.n.c.

http://www.groupedde.com

10 antidotes à se prémunir afin de favoriser davantage la collaboration que la compétition

Je vous invite à prendre connaissance de l’article intitulé Les 10 antidotes à la non-collaboration,  paru le 9 novembre  2011 sur le site Premières en affaires (source : http://premieresenaffaires.com/les-10-antidotes-a-la-non-collaboration)

On y expose 10 antidotes à se prémunir afin de favoriser davantage la collaboration que la compétition:

1. Bien choisir ses collaborateurs

2. Établir une mission collective forte et inspirante.

3. Inscrire explicitement la collaboration dans le code de conduite et de récompenses de l’entreprise.

4. Être soi-même un exemple de collaboration.

5. Prévoir un ou des temps pour que l’équipe prenne connaissance ensemble (ou se rappelle) les expériences, les compétences, les réalisations, les reconnaissances externes que chaque membre amène.

6. Prévoir régulièrement des moments et des lieux de partage d’information et de prise de décisions.

7. Développer et préserver la confiance du groupe.

8. Valoriser l’inclusion et la diversité.

9. Généraliser la culture de collaboration.

10. Faire le point de temps en temps sur les opportunités d’amélioration continue de la collaboration entre différentes parties.

Le site Monster.ca  (http://bit.ly/tYlV2O) suggère ainsi de :

Laisser place à la spontanéité.

Encourager l’intensité, l’intégrité et les échanges intellectuels.

Accorder beaucoup d’importance à la vérité et aux paroles exprimant le véritable fond de la pensée de chacun.

+Contribuer à éliminer les obstacles.

+Choisir des gens talentueux et respecter leurs compétences et ce qui les motive.

+Utiliser les technologies de l’information pour aider à établir des liens, pas seulement pour gérer l’information.

On y mentionne qu’une autre façon d’examiner les équipes consiste à étudier comment elles règlent les conflits d’opinions. De nombreuses études universitaires ont démontré que la présence d’un conflit d’opinions au sein d’une équipe de dirigeants n’est pas seulement probable mais presque souhaitable. Kathleen M. Eisendardt, Jean L. Kahwajy et L.J. Bourgeois III mentionnent dans le Harvard Business Review que «le conflit d’opinions permet aux cadres d’élargir leur champ d’information, de comprendre plus à fond certaines questions et de choisir parmi un plus grand nombre de solutions possibles».

Pour former une équipe aussi saine et apte à résoudre ce type de difficulté, le trio suggère ceci :

+Réunissez des hommes et des femmes d’âges, d’antécédents et de niveaux d’expérience différents. (Si tout le monde semble issu d’un même moule, il y a de fortes chances que tous pensent de la même façon.)

+Réunissez-vous fréquemment, à intervalles réguliers, afin de consolider la confiance mutuelle et faire en sorte que tous se connaissent mieux.

+Encouragez les membres à assumer des rôles qui ne leur sont pas familiers afin de voir à ce que tous les aspects d’une question soient considérés.

+Abordez toutes les questions en tenant compte de la multiplicité des points de vue.

Parmi les autres suggestions : gérez activement les divergences d’opinions, n’obtenez pas un consensus trop vite ou trop facilement, si l’apathie s’installe, remédiez-y immédiatement, et ne prenez pas l’absence de conflit d’opinions comme un accord général. On mentionne en conclusion que souvent, ce qui passe pour un consensus n’est en fait qu’un manque d’engagement.

J’aimerais savoir ce que vous en pensez, quels éléments vous ajouteriez ou quelles sont les précisions que aimeriez apporter. Vos commentaires seront appréciés…

Eric Lamirande

Groupe Conseils DDE s.e.n.c.

http://www.groupedde.com